Le Projet
Accueil
Espace pro

Petites formes

Impromptu 1663

ou Molière et la querelle de l’École des femmes



Mise en scène Clément Hervieu-Léger

— 

Collaboration artistique Clémence Boué

Musique Pascal Sangla

Scénographie Camille Duchemin

Lumière Dominique Nocereau

Son Yann Galerne

Costumes Valérie Montagu

— 

Avec James Borniche, Margaux Chatelier, Jean Chevalier, Manon Chircen, Marceau Deschamps-Ségura, Charlie Fabert, Maïa Foucault, Louise Guillaume, Florent Hu, Hugues Jourdain, Pia Lagrange, Joseph Menez, Asja Nadjar, Isis Ravel, Morgane Real, Roxanne Roux, Alexiane Torres

— 

Production:Conservatoire national supérieur d’art dramatique

Production déléguée en tournée : La Compagnie des Petits Champs

avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

L’École des femmes, La Critique de l’École des femmes et L’Impromptu de Versailles de Molière sont publiés aux éditions Pocket et Hachette

— 

Impromptu 1663 ou Molière et la querelle de l’École des femmes est avant tout une date qui aurait pu passer inaperçue dans l’histoire du théâtre et des satires politiques. Molière, alors critiqué de toutes parts, après avoir présenté L’École des femmes, contrecarra ses adversaires en leur offrant une véritable leçon en deux temps. Il répond par l’écriture et la mise en scène de La Critique de l’École des femmes puis de L’Impromptu de Versailles. Quand le théâtre livre bataille au monde du théâtre par du théâtre... L’artifice est simple : il s’agit, dans L’Impromptu, de la mise en abyme d’une répétition d’une pièce avant sa présentation au Roi. Molière y interprète son propre rôle, entouré de toute sa troupe. Dans La Critique, en revanche, il met en scène la sortie du théâtre, plaçant les spectateurs face à face, pour ou contre la pièce à laquelle ils viennent d’assister... Autant de coup d’éclats que l’auteur ne cesse de concevoir pour répondre aux attaques de ses contemporains et leur présenter le miroir de leurs jalousies et leurs malveillances. Ces deux pièces enchâssées permettent au metteur en scène Clément Hervieu-Léger de proposer aux élèves du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de jouer une vraie/fausse situation – la vie d’une troupe, l’angoisse des répétitions et l’impératif de monter sur scène – et de défendre la modernité de la langue classique.

Compagnie des Petits Champs 1, route de Beaumont La Ville 27170 Beaumontel / N° de SIRET : 523 616 472 00016 / N° de licences : 2 – 104 06 00, 3 – 104 06 01